CHRONIQUES DU CONCERT DU 25/01/19 À DAOULAS ( 29 ) 

 

" Des textes à la fois posés et puissants,
une voix qui raconte en toute simplicité les silences, les absences... les mots bloqués par les erreurs, les douleurs, les hauts-fonds  du présent... et les mots du bonheur.
En tête, cette voix de la nuit, si généreuse, éclairée par l’envie, par des saveurs douces et sucrées ... de situations bien poivrées finalement."
Isabelle Boucher  

" Le point du i noir a les cheveux blonds et folâtres. Le visage est distingué, les traits sont aristocratiques. Elle porte la croix de sa guitare, le décor est planté. Elle va sûrement nous conter ce qu’elle a vécu, ce qu’elle a porté et portera. La fille est unique.
La voix est sobre, sans prétention, elle est fluide. Les mots  scintillent, coulent sur la musique-lumière liquide, à flots légers.
Poésie magnétique.
moi, je suis en prise, en apnée, je rêve éveillée, hors du temps. Je suis hypnotisée.
Le temps n’existe plus, il est comme contenu entre deux applaudissements, qui n’arrivent  même pas à me couper de cette douce musicalité.
Des coups de tonnerre. 
Zébrures, rayures, égratignures,  les accords plaqués sont violents. La guitare est folle et rebelle, elle dépasse le mot. La guitare est folle et rebelle, elle vient faire taire la prose et donne le là de la fin du morceau."
Hélène Thomas                    

 

 

Chronique de "Dans le crâne" septembre 2014 :

                         http://lesinsouciants.wordpress.com/2014/09/22/dans-le-crane-le-nouvel-album-demmanuelle-cadoret/

 

 

 

« Emmanuelle Cadoret et Raphaëlle Murer ont offert un intense moment d'émotion avec les chansons intimistes et poétiques de leur album « Détachez vos ceintures ». De sa voix cristalline, Emmanuelle a fait frissonner un public troublé par la sensualité du violoncelle de Raphaëlle et par l'univers rock et romantique de ce duo tout en beauté et en authenticité à suivre en 2009 avec la sortie d'un nouvel opus. » 

 

 

 

« Son beau timbre clair s'embrume doucement dans les aigus. C'est soyeux, sucré, et plutôt bien ficelé. Même les textes sortent de l'ordinaire. A déguster un soir d'été. »  

 

 

 

« Une voix cristalline et subtile, à fleur de peau et d'âme, comme sur le fil. Des textes poétiques et intimistes, légèrement naïfs, des plus touchants. Une guitare acoustique qui apporte une énergie, une espèce de rage rock. Et ce violoncelle qui crée une atmosphère feutrée et transporte avec lui une charge émotionnelle profonde. Cela donne des chansons au charme à la fois dépouillé et intense, où la mélancolie se mêle à la rage, à la rêverie ou à l'émerveillement.

Des chansons qui atteignent leur cible : notre coeur … On pense à Françoise Breut, Dominique A, ou même plus encore à Yann Tiersen. On aime qu'elle nous fasse voyager de la baie de Tokyo à la Vilaine, avec toute sa spontanéité et sa modestie. » 

 

 

 

« Un univers atypique, une musique torturée, rock et romantique, portée sur scène dans une formule épurée, par la guitare d'Emmanuelle Cadoret et le violoncelle de Raphaèle Murer. Sur des arpèges sublimés par des nappes de violoncelle, Emmanuelle pose sa voix d'ange déguingandé, Françoise Hardy sous oxygène, pour conter ses fables modernes, clichés d'anecdotes plus ou

moins anecdotiques, métaphores et atmosphères. »

 

 

 

 

« Formation atypique pour chanteuse authentique : combo rock, violoncelle et voix magnifique sur des textes nés à l’aube, semant le trouble sur des émotions naissantes. » 

 

 

 

 

« Une guitare, un violoncelle et une poésie sèche sous le bras, Emmanuelle Cadoret se lance dans des chansons à l'état brut. (…) on oublie très vite les références encombrantes pour se noyer dans des histoires d'une incroyable intensité ; des narrations tout juste mâchées qui nous emmènent loin sur la baie de Tokyo. Emmanuelle Cadoret fait cohabiter les paradoxes dans des chansons dépouillées en perpétuel mouvement : la mélancolie se mêle à la révolte, la simplicité des mélodies se confronte à la complexité des récits, la sécheresse de la voix se frotte à la douceur des mots… Les chansons atteignent leur cible.  La chanteuse a visé juste. L'émotion est à vif… » 

 

 

 

 

« cette jeune ACI étonne dès son premier album par une personnalité forte et saturnienne qui transparaît dans ses textes très personnels, des compositions magnifiques, une voix, très touchante. Mais c’est sur scène qu’elle prend toute sa dimension.

 © 2014